BI : Apprendre sans mémoriser ?

Business Intelligence

Rien ne sert de mémoriser…Le problème avec la mémorisation c’est qu’à peine sorti de la salle on a déjà commencé à oublier ce que l’on vient juste d’apprendre ! On régresserait même au fur et à mesure du cours car plus on fait marcher notre mémoire, moins on est capable de faire autre chose que ce qu’on a appris. On exécute ce que l’on a mémorisé, on ne réfléchit plus. Pour Paul, formateur en Business Intelligence depuis plus de 20 ans, la méthode fait tout !

Alors comment apprendre efficacement dans la durée ?

Pour se former sur un outil il faut le comprendre et le pratiquer !

Il s’agit d’établir un dialogue avec le logiciel. En effet chaque éditeur a son propre langage (mots et symboles). Il n’y a pas de vocabulaire normalisé en matière de Business Intelligence.

Quand certains parlent de Datamart, d’autres parlent de Datawarehouse, d’autres d’Entrepôt de données sans oublier l’Infocentre…Ces mots pouvant tour à tour être synonymes ou recouvrir une réalité différente.

… et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres !

Outre le langage, chaque logiciel a sa propre architecture : vous ne trouverez pas toujours les boutons au même endroit…

1 étape : Apprendre à lire l’écran

Concrètement comment fait-on ? On pose sa souris et on cherche avec les yeux pour éviter de cliquer plus vite que son ombre. On prend le temps d’analyser l’écran et de chercher le mot / symbole approprié. La souris peut ensuite viser ce que les yeux ont trouvé.

Une fois que l’on a identifié la géographie du logiciel, on va lire l’écran de plus en plus vite et retrouver ce que l’on cherche en un clin d’œil !

Bien entendu à chaque mise à jour du logiciel il faudra retrouver ses marques mais la logique restera la même.

Chaque logiciel a sa logique, le tout est donc de la comprendre pour repérer les mécanismes, pour jouer avec et pouvoir naviguer.

Pas de panique : les logiciels étant créés par des humains il n’y a pas de raison que la logique vous soit trop étrangère !

2ᵉ étape : Comprendre les possibilités de l’outil

Comme nous le disions plus haut, le plus important est de comprendre la cohérence fonctionnelle du logiciel. Pour ce faire le plus simple est d’étudier l’outil au travers d’exemples d’usage qui présentent les fonctions les plus usitées. L’intérêt d’un outil résidant dans les tâches qu’il nous permet d’effectuer, en comprendre les possibilités techniques est essentiel !

3 étape : Pratiquer

Le secret c’est donc de rentrer dans l’outil, le manipuler un maximum pendant la formation pour en comprendre le fonctionnement, les possibilités et acquérir le langage, car chaque outil à son propre langage. Il faut tester, essayer, naviguer.

De l’intérêt de l’accompagnement

Au-delà de cette méthode d’apprentissage, pour Paul l’essentiel de son rôle consiste à s’adapter à ses apprenants.

Chaque personne a son propre mode de fonctionnement et donc rencontre des difficultés différentes. Au travers d’exercices le formateur peut alors constater les difficultés et palier les incompréhensions de l’apprenant pour lui permettre de communiquer efficacement avec l’outil.

Vous souhaitez tester la méthode de Paul ?

Découvrez ci-dessous ses domaines d’intervention en Business Intelligence :

  • Fondamentaux BI
  • DataStage
  • Talend
  • Qlik 
  • SAP Business Objects 
  • IBMCognos
Le Pont Learning