Qu'est-ce qu'une API ?

Data & Co

API-définition

Vous avez probablement déjà entendu les termes API, API publique ou même API Web. Mais concrètement, savez-vous qu’est-ce qu’une API ?

Ces termes sont utilisés par les éditeurs de logiciels pour désigner une application, un système d’exploitation ou un site web. Et de fait, les API sont largement plébiscitées, en raison notamment des nombreux avantages qu’elles offrent.

Qu’est-ce qu’une API ? 

Pour répondre à la question “qu’est-ce qu’une API”, il faut commencer par en revenir aux bases.  

Une API (Application Programming Interface) désigne un ensemble de fonctions permettant à une application d’accéder à certaines données. Les API permettent aussi d’interagir avec des composants logiciels externes, des systèmes d’exploitation ou des microservices. 

Pour simplifier, une API fournit une réponse utilisateur au système et renvoie la réponse du système à l’utilisateur. Par exemple, lorsque vous passez une commande sur un site d’e-commerce, et que vous cliquez sur « ajouter au panier », c’est une API qui indique au marchand que vous souhaitez acheter un article et qu’il faut donc mettre à jour votre panier.  

Du côté développeur, l’API est le cadre d’interaction avec une application. Elle permet de faire un appel ou une demande spécifique afin d’envoyer ou de recevoir des informations. Cette communication se fait à l’aide d’un langage de programmation spécifique, appelé JSON 

 

Les 4 méthodes de requêtes de base pouvant être effectuées avec une API sont :  

  • GET – Recueillir des informations (l’extraction de tous les codes de réduction actifs sur un site, par exemple) ; 
  • PUT – Mettre à jour des éléments de données (mise à jour du prix des produits) ; 
  • POST – Créer (Création d’une nouvelle catégorie de produits) ; 
  • SUPPRIMER – (Suppression d’une fiche produit, d’une page…). 

 

À partir de ces 4 méthodes, il est possible de construire des sites, applications et produits divers et variés. 

  

Les différents types d’API 

 Une fois que l’on a saisi la notion de requête dans le cadre des API, il est essentiel de comprendre qu’il existe aussi différentes typologies.   

Concrètement, qu’est-ce qu’un type d’API ? En réalité, il existe de nombreuses méthodes de classification différentes. La plus commune est la distinction faite entre les API : 

  • internes : des API privées et utilisées uniquement par votre équipe, service ou entreprise ; 
  • externes : on les appelle aussi les API publiques ou ouvertes, car elles sont accessibles à tous ; 
  • partenaires : partagées uniquement avec des partenaires d’intégration spécifiques, en dehors de votre organisation.  

 

On peut aussi classifier les différentes API en fonction de leur style d’architecture. Parmi les styles architecturaux les plus populaires, on retrouve notamment les suivants :  

  • API REST (pour REpresentational State Transfer). Elles reposent sur plusieurs principes directeurs, tels qu’une structure client-serveur, des interfaces simples et uniformes pour communiquer, etc. 
  • Webhooks (ou API inversées). Ces API sont basées sur des événements. Pour simplifier, il s’agit de messages automatiques envoyés d’un système à un autre chaque fois qu’un événement se produit. 
  • API SOAP (pour Simple Object Access Protocol). Ces dernières sont plus structurées et formalisées que les précédentes. Elles performent donc mieux en termes de fiabilité, mais sont aussi plus lentes.  

Quelques exemples concrets d’API  

Rien de mieux que des exemples concrets pour mieux comprendre qu’est-ce qu’une API. 

On peut par exemple mentionner celui de Google Maps, qui est un véritable cas d’école !  La plupart des sites Web dotés d’une carte intégrée utilisent en effet les API Google Maps. Par exemple, l’API Directions de Google utilise une requête HTTP pour renvoyer les directions au format XML ou JSON entre chaque  géolocalisation. 

Autre exemple intéressant, celui de Skyscanner, une plateforme de métarecherche permettant de trouver les vols les moins chers à partir de la base de données de prix de la plateforme. Skyscanner fournit aussi à ses partenaires affiliés une API (RESTful) prenant en charge XML et JSON pour simplifier l’échange de données.  

Yelp est quant à elle une API de type GraphQL (un autre style architectural) qui fournit aux utilisateurs des recommandations et des avis. Yelp utilise la méthode de requête HTTP pour accéder aux données des serveurs. L’API se connecte aux sources de données via des points de terminaison, que les développeurs peuvent ajouter à leurs applications. Elle utilise elle aussi JSON comme format d’échange de données. 

Quels sont les avantages à développer / utiliser une API ?  

Les API offrent de nombreux avantages. Elles facilitent notamment l’accès aux données dont vous avez besoin et permettent d’intégrer différents systèmes entre eux. Développer votre API peut donc simplifier la collaboration entre vos équipes ou avec vos partenaires, rendant votre organisation plus agile.  

 Concrètement, les grands avantages liés à la conception d’API sont les suivants :  

 

N°1 : Les API facilitent l’intégration avec des systèmes internes et externes  

C’est certainement la principale raison pour laquelle vous devriez vous soucier de qu’est-ce qu’une API ! En effet, les intégrations internes et externes sont la meilleure manière de faire gagner du temps à vos équipes. 

 

Concrètement, elle peut par exemple vous permettre d’intégrer votre CRM à votre système d’automatisation marketing. Et ce faisant, envoyer automatiquement un email à chaque nouveau prospect que votre équipe commerciale ajoutera au CRM ! 

 

N°2 : Les API permettent d’ajouter ou d’améliorer vos fonctionnalités

Un autre avantage offert par les API est que ces dernières permettent d’intégrer de nouvelles fonctionnalités à vos systèmes internes et externes. Une bonne nouvelle pour simplifier vos processus de travail ! Si vous disposez d’un système suivant les congés de vos managers, une API leur permettra par exemple de les soumettre directement, en quelques clics.  

 

Les API sont aussi un atout considérable pour améliorer votre expérience client, et aider vos utilisateurs à interagir de manière plus fluide avec votre entreprise. Les applications de livraison de repas utilisent par exemple des API pour avertir automatiquement leurs clients lorsque le livreur est sur le point d’arriver chez eux.  

 

N°3 : Elles accélèrent le développement de logiciels et de systèmes 

Les API permettent aux développeurs de coder de nouvelles fonctionnalités sous forme de microservices, au lieu d’applications monolithiques 

En décomposant chaque fonctionnalité, ils peuvent de fait accélérer le développement de logiciels ou de systèmes en éliminant les dépendances. Autre bénéfice : cette approche permet aussi de réduire les coûts liés aux révisions de code et aux tests ! 

 

N°4 : Les API réduisent les coûts d’exploitation et de développement 

Ce qui nous amène au dernier avantage des API. Ces dernières permettent en effet de réduire les coûts de développement, notamment en permettant aux développeurs de créer des composants réutilisables. Elles sont aussi redoutablement efficaces pour réduire la complexité architecturale et les efforts requis pour apporter des modifications aux systèmes.  

Les API sont également très intéressantes pour réduire vos coûts d’exploitations, car elles permettent d’exécuter un certain nombre de fonctions auparavant effectuées par des humains. Cela vaut notamment pour l’extraction de données, l’envoi d’emails, etc. 

Les défis liés au développement et à l’utilisation d’une API  

De tels avantages ne viennent naturellement pas sans leur lot de défis. Les développeurs d’API, ainsi que les entreprises qui sont amenés à les utiliser sont notamment confrontées au :  

  • Manque de temps : Le développement et l’intégration d’une API peut demander beaucoup de temps, notamment pour les plus complexes ; 

 

  • La courbe d’apprentissage. L’utilisation d’une API peut poser problème à de nombreuses organisations, notamment parce qu’elles manquent de documentation pour les prendre en main. Mais aussi parce qu’elles ne possèdent pas toujours les connaissances et compétences techniques pour les utiliser de manière optimale. Cela vaut également pour les développeurs d’API, qui peuvent souvent se sentir limités par leur équipe existante. Ces derniers auront donc besoin de renfort pour élargir leur base de connaissances techniques. Mais aussi pour accélérer le développement de leurs API et faciliter leur prise en main par les départements non-techniques ; 

 

  • La hiérarchisation des parties prenantes : les parties prenantes ayant un intérêt dans le développement ou l’intégration d’une API sont souvent celles qui contrôlent les ressources, le personnel et les fonds alloués au projet. Si les parties prenantes ne priorisent pas les projets API, il peut vite devenir compliqué pour les développeurs d’avancer ; 

 

  • Le manque de budget : pour la plupart des organisations, il est nécessaire d’établir un budget (plus ou moins conséquent) destiné à la production et à l’utilisation d’une API. Il est notamment consacré aux ressources humaines, parfois à la formation des développeurs, ou à la mise à disposition des bons outils. Dans certains cas, une API peut nécessiter des fonds réguliers pour assurer son bon fonctionnement et sa maintenance. 

Quel avenir pour les API ?  

La place que prennent les API est amenée à devenir de plus en plus importante. Notamment si on considère leur importance, non seulement sous l’angle du développement logiciel, mais aussi sous celui de la collaboration commerciale !  

Selon le quatrième rapport sur l’état de l’intégration des API de 2020, 83 % des participants trouvent critique l’intégration des API pour leur entreprise et leurs infrastructures informatiques. Mais la question se pose : qu’est-ce qu’une API pourrait-elle bien apporter aux entreprises à l’avenir, en marge des bénéfices évoqués ? 

En ce qui concerne leur futur proche, on peut l’entrevoir en partie si l’on considère l’intérêt grandissant pour les API ouvertes. Parce qu’elles n’exigent pas d’un tiers qu’il s’authentifie et qu’on lui autorise l’accès aux données, les API ouvertes facilitent considérablement l’intégration de logiciels et boostent leur potentiel en interne comme en externe.  

Certes, cela pose le défi supplémentaire de la sécurité. Mais l’usage de technologies ouvertes permet d’un autre côté de démultiplier les usages et bénéfices des API. Elles offrent déjà la possibilité aux utilisateurs d’améliorer les applications existantes et facilitent l’automatisation, faisant des erreurs humaines un lointain souvenir. Mais pour certaines experts, un écosystème d’API pourrait voir le jour d’ici 2030, générant automatiquement la documentation nécessaire à leur intégration et à leur utilisation à partir de bases de connaissances intelligentes.  

Appliquées aux nouvelles technologies, comme la 3D, la réalité virtuelle ou même le Big Data, les API ouvertes promettent de booster la croissance de ces marchés. À condition qu’elles ne soient pas cloisonnées sur des plateformes propriétaires, et que leurs développeurs n’en limitent pas la scalabilité et la disponibilité au plus grand nombre ! 

Maintenant que vous avez compris qu’est-ce qu’une API, et si vous vous formiez pour apprendre à en tirer de la valeur pour votre organisation ? Rendez-vous sur notre site pour découvrir les formations disponibles !

 

Connect

Pour recevoir nos derniers articles sur la Data et l'Intelligence Artificielle, abonnez vous à Connect, l’email qui fait du bien à vos données.

Ne manquez pas nos derniers articles

Le Pont Learning