Quel rôle joue la culture d’entreprise dans une stratégie de croissance ?

Retour d'expérience

Que l’on soit au bureau ou en télétravail, nous faisons partie intégrante de la communauté de notre entreprise. Pour mieux comprendre comment s’articule la culture d’entreprise et le rôle qu’elle joue au sein de celle-ci nous avons interviewé Jennifer Chatman, professeur émérite de management à l’université de Berkeley.

Qu’est-ce que la culture d’entreprise ?

Jennifer : C’est un ensemble de croyances et d’attentes que les membres d’une organisation partagent. Ces croyances engendrent des normes qui façonnent la manière dont les collaborateurs se comportent au sein de leur organisation.  

En tant qu’être social nous avons un puissant besoin d’appartenance qui nous pousse à accorder une grande importance au regard de nos pairs. Pour satisfaire ce besoin, nous sommes ainsi prêts à adapter notre comportement afin de nous conformer à celui de nos pairs et à respecter les normes établies dans leur groupe.

À quoi sert la culture d’entreprise ?

Jennifer : Elle sert les intérêts stratégiques de l’entreprise. Mais vous allez me dire « très bien mais comment mettre la culture d’entreprise au service de la réussite stratégique ? ». Au cours de mes recherches approfondies et mes expérimentations poussées en entreprise j’ai identifié 3 éléments :

  1. Prioriser 2 à 3 comportements que l’on souhaite mettre en place pour atteindre vos objectifs stratégiques.
  2. Récolter l’aval des collaborateurs rend la culture d’entreprise tangible : plus leur approbation des priorités de l’entreprise est forte plus ils seront prêts à les mettre en pratique même dans les cas compliqués.
  3. Mettre l’accent sur l’innovation et l’agilité comme valeurs fondamentales pour que cette culture s’adapte dans le temps.

L’exemple qui illustre parfaitement la manière dont une culture peut influencer les résultats d’une entreprise c’est Southwest Airlines :

Comme nous l’avons dit tout part de la stratégie. La leur consiste à faire de gros volumes pour réduire les coûts notamment en optimisant le temps de rotation.  

Je dirais que leur véritable avantage compétitif tient dans leur capacité à impliquer l’ensemble de leurs collaborateurs pour atteindre cet objectif. Ainsi chacun·e est invité·e à faire tout ce qui est en son pouvoir pour que les tâches suivantes soient réalisées le plus rapidement possible :

  1. Arrivée de l’avion à la passerelle,
  2. Descente des passagers et déchargement des bagages
  3. Nettoyage et réapprovisionnement de l’avion
  4. Chargement des bagages et embarquement des passagers
  5. Dégagement de la passerelle et décollage

Ils ont réussi à optimiser leur temps de rotation à 20 minutes (contre une moyenne de 45 minutes chez les autres compagnies aériennes). Cet exploit est la traduction de l’application de leurs valeurs fondamentales :  le service client + une attention particulière portée aux collaborateurs. Leur fondateur dit d’ailleurs à ce propos : « si nos employés sont heureux, ils traiteront bien nos clients qui seront heureux à leur tour… et reviendront ! »

Très inspirant ! D’après vous comment la culture d’entreprise peut s’adapter aux changements actuels ?

Jennifer : Il existe différents leviers pour faire évoluer sa culture d’entreprise, l’adapter à une nouvelle situation, à une nouvelle stratégie.

Le premier axe auquel vous devez penser c’est sans doute le recrutement. Si vous engagez des personnes partageant les valeurs que vous souhaitez mettre en avant, si leur personnalité concorde avec les comportements que vous voulez promouvoir, vous partez avec une longueur d’avance ! A propos de recrutement, s’il y a une qualité à rechercher chez vos candidats c’est la curiosité ?

Vous devez également investir dans vos collaborateurs qui sont déjà là, et ce dans la durée.

  1. Prenez le temps de leur expliquer la nouvelle stratégie : pourquoi vous la mettez en place, pourquoi vous avez besoin d’eux pour y arriver et comment ils peuvent y arriver, quels moyens vous allez mettre à leur disposition pour cela…
  2. Ne leur en demandez pas trop : les gens ne peuvent se concentrer que sur deux ou trois priorités en même temps.
  3. Récompensez leur adéquation avec votre nouvelle culture, valorisez leurs efforts.
  4. Montrez l’exemple ! Si vous voulez susciter l’engagement de vos collaborateurs, le corps dirigeant doit, en premier lieu, adopter ces comportements pour rendre cette culture tangible.

Comme nous l’avons déjà dit, pour qu’une culture s’adapte aux changements, elle doit être fondée sur l’agilité et l’innovation. Pour cela, il faut promouvoir de nouvelles idées et les mettre en pratique rapidement. Vos collaborateurs doivent être encouragés à challenger le « status quo », à remettre en question l’ordre établi pour adapter votre fonctionnement aux changements qui ont lieu dans votre environnement.

Prenons l’exemple des studios Pixar. Ils ont une pratique extraordinaire qu’ils appellent le Gong Show !

Les collaborateurs sont invités, une fois par semaine, à pitcher une idée auprès des dirigeants qui les « gong » quand ils en ont assez entendu et ne souhaitent pas en savoir plus sur l’idée en question.  

C’est une excellente manière de faire émerger des idées ! Même si vous avez très peu de chance que votre idée soit retenue cela peut donner des idées à d’autres … et de fil en aiguilles vous inventez le nouveau Toy Story !

Attention cependant à ne pas dévaloriser les efforts des personnes qui proposent des idées au risque de les décourager.

Pour aller plus loin

Le Pont Learning