Alors ? Combien gagne un Data Analyst ?

Data & Co

Tendances

Par Erik Campanini

C’est LA question récurrente et bien légitime de toutes nos apprenantes et apprenants ! Pour un salaire de démarrage dans le job, comptez 30 000 € bruts environ. Et cette rémunération s’envole pour atteindre 60 000 € et plus selon votre ancienneté, votre niveau d’expertise et le secteur.

En moyenne, le salaire tourne donc autour de 40 000 € bruts par an (source LePont, Indeed, Glassdoor – décembre 2021), soit 3 400 € bruts par mois (2 650 € nets). Et ce salaire peut aller bien au-delà, si vous décidez d’évoluer ensuite vers le métier de Data Scientist. Il n’est pas rare de trouver des packages à 100 000 € et plus pour les postes en Data Science.

Pour un stage, comptez des indemnités entre 550 € à 1 900 € nets mensuels (selon profil et niveau d’études).

 

Est-ce que le salaire de Data Analyst varie d’une ville à l’autre ?

Oui ! Mais ce n’est pas spécifique au métier de Data Analyst. Vous retrouverez une prime à la vie parisienne, avec des salaires de 20 à 30% supérieurs dans la capitale.

Vous trouverez ci-dessous une analyse sur une sélection de villes françaises. Les écarts de salaire sont importants, comme sur tous les postes. Et attention, ces moyennes restent des moyennes, à vous de négocier le salaire qui vous convient (au bas de cet article nos conseils pour négocier votre salaire à la hausse).

Figure 1 : Le salaire moyen brut annuel de Data Analyst sur 6 villes françaises

Source & Analyse :  LePont / Glassdoor, décembre 2021

Et là, un conseil : élargissez votre recherche géographique !

Vous habitez à Nantes ou à Bordeaux ? Regardez aussi les jobs de Data Analyst sur le reste de la France… même si vous ne voulez pas déménager. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y a une telle pénurie de Data Analyst que les entreprises sont prêtes à regarder des solutions de télétravail aménagées. Et le Covid a accéléré l’acceptation du télétravail. Alors, profitez-en !

 

Une des apprenantes LePont a ainsi trouvé le job de ses rêves en Rhône-Alpes tout en restant habiter à Paris ! Qu’est-ce qu’elle a négocié ? Le fait de travailler de chez elle et de se rendre une fois par mois sur site. Un autre apprenant travaille pour une entreprise parisienne tout en profitant de la vie bordelaise ! Alors, pourquoi pas vous ?

 

N’hésitez donc pas à postuler à des annonces même loin de votre domicile. Il y avait le 10 décembre 2021, plus de 1600 annonces pour des postes de Data Scientist en France. Ne vous limitez pas à votre seule ville de domicile…ou profitez-en pour déménager dans la ville de vos rêves. Devenir Data Analyst, c’est aussi s’ouvrir de nouveaux horizons de vie !

Que mettre en avant pour négocier mon salaire de Data Analyst à la hausse ?

Les chiffres le montrent : le métier de Data Analyst est donc un moyen de bien gagner sa vie avec de belles perspectives d’évolution salariale, à condition de se former tout au long de sa carrière aussi bien sur les compétences techniques que les compétences comportementales.

 

Quelques conseils pour booster son salaire à la hausse :

  • Enrichissez votre CV de certifications académiques, outils et méthodesA titre d’exemple, LePont propose des parcours certifiants LePont & Berkeley (université américaine à la pointe sur ces sujets) et propose un catalogue de plus de 400 formations outils et méthodes qui permettent de préparer au mieux les certifications éditeurs. C’est toujours un plus et un moyen de vous différencier.
  • Montrer idéalement une expertise métier (finance, marketing, logistique…) ou sectorielle (banque, industrie, retail…). Là aussi, vous pouvez enrichir votre parcours avec des formations plus ciblées en combinant deux expertises comme la Data et la Finance.
  • Etre Data Analyst c’est faire le lien entre les équipes IT et métier. N’hésitez pas à mettre en avant votre capacité à travailler en équipe, vos qualités relationnelles, votre esprit de synthèse. Ce sont des atouts essentiels très recherchés par les entreprises. Se former à la méthode Agile est là aussi un must. Cette méthode est généralisée dans la plupart des entreprises. 
  • La maîtrise de l’anglais est un vrai plus, qui plus est si vous voulez évoluer ensuite. Là aussi formez vous, pratiquez…

 

Puis-je demander une partie variable ?

Oui !

Toutes les entreprises cherchent ce type de profil, alors dans tous les cas, négociez !

Etre Data Analyst, c’est apporter un vrai impact business dans l’entreprise. Par votre expertise et votre capacité à « faire parler les données », vous allez pouvoir répondre à des questions business essentielles comme par exemple : Dans quelles activités faut-il investir ? Comment améliorer la satisfaction des clients ? Comment augmenter le chiffre d’affaire ? Où faut-il agir pour réduire les coûts ? Bref, vous allez apporter beaucoup de valeur !

 

Toutes les entreprises ne proposent pas de partie variable, mais quand elle existe, elle peut représenter jusqu’à 10 000 € ou 10 à 15% de votre salaire fixe. Cela dépend beaucoup de la culture de l’entreprise et du secteur. De la même manière certaines entreprises proposent un 13ème mois.

Mais le salaire ne fait pas tout. Discutez et négociez les conditions de travail. Quel type de matériel informatique sera mis à disposition ? Existe-t-il un comité d’entreprise ? Quels sont les congés et RTT ?  L’employeur propose-t-il une participation aux repas ? Existe-t-il une mutuelle santé étendue ?

 

Vous avez besoin d’un conseil pour avancer dans votre réflexion ou vous êtes décidez à aller plus loin ? Contactez nous !

Connect

Pour recevoir nos derniers articles sur la Data et l'Intelligence Artificielle, abonnez vous à Connect, l’email qui fait du bien à vos données.

Le Pont Learning