Intelligence Artificielle : exemple de 10 cas d’usage communs

Tendances

exmple-utilisation-IA

Des robots qui préparent nos pizzas aux aspirateurs qui nettoient nos appartements avant même que nous soyons rentrés du travail… On trouve désormais de nombreux exemples d’intelligence artificielle (IA) dans notre quotidien pour des usages divers.  

Au-delà de la vie personnelle, notre quotidien professionnel n’échappe pas lui non plus à l’adoption à marche accélérée de l’IA. Zoom sur les 10 usages les plus courants, les plus innovants (et parfois les plus inquiétants ?) de l’intelligence artificielle dans notre vie. 

1. Les smart products

Ampoules, thermostat, robots aspirateurs, montres ou réfrigérateurs connectés, voici quelques exemples d’objets provenant de l’IOT (internet of things ou internet des objets) et qui se sont ancrés dans le quotidien de nombreux français. Les smart products sont omniprésents, aussi bien dans notre intérieur que sur notre lieu de travail.  

Dans la vie professionnel, les smarts products peuvent s’illustrer sous forme de chaussures de sécurité pour prévenir d’un éventuel incident du porteur. Ces objets connectés peuvent aussi se retrouver dans les bureaux habituels avec les chaises ou bureaux ergonomiques connectés.  

Mais concrètement, comment pouvons-nous illustrer un exemple d’intelligence artificielle implémenter à un produit ? Prenons l’exemple des aspirateurs connectés. Grâce à des outils cartographiques performants en constants apprentissages, ces robots ménager peuvent cartographier votre appartement et ainsi y naviguer plus facilement. Et ce, même dans les espaces complexes comprenant des obstacles. 

Exemple de Smart Products dans la vie quotidienne :

Intelligence-artificielle-Aspirateur

2. Les assistants intelligents 

Les assistants intelligents, on pense notamment à Alexa, Siri, ou encore Google Assistant, offrent eux aussi une variété de services. Pour commencer, ces derniers ont en général la capacité de contrôler une grande parties des smart products mentionnés précédemment !  

Au quotidien, ils nous permettent aussi d’accéder plus facilement à nos données, de rechercher des informations en ligne, ou même de configurer nos outils en ligne comme les fameuses réunions Zoom, devenues un incontournable de tous les jours.  

 

Exemple d’assistant intelligent :

intelligence-artificielle-maison

3. L’intelligence artificielle dans le support client  

L’IA facilite également les échanges entre une marque et ses clients. En commençant par les chatbots, qui ne sont rien de moins que des programmes informatiques utilisant l’apprentissage automatique, conçus pour simuler une conversation humaine.  

À chaque interaction avec un client ou un prospect, le chatbot récolte donc un ensemble de données précieuses. Grâce à l’intelligence artificielle, la machine peut apprendre et tirer des conclusions des données récoltées. Il gagne ainsi en pertinence à chaque échange, et est configuré pour comprendre les questions posées par ses utilisateurs. Au-delà de fournir une expérience client de qualité, les chatbots sont aussi un outil d’une redoutable efficacité business ! D’après SmallBizGenius, ils permettraient de réduire les coûts opérationnels jusqu’à 30 %.  

Certaines entreprise l’ont bien compris comme dans le secteur de l’immobilier où des acteurs comme Century21 ou Laforêt ont depuis quelques temps mis en place un chatbot. Grâce à ce dernier les visiteurs du sites sont très rapidement aiguiller vers les pages internes du site ce qui facilite ensuite la conversion en prospect. 

 

Exemple utilisation ChatBot par Century 21  :

intelligence-artificielle-chatbot

4. La reconnaissance faciale 

Les outils de reconnaissance faciale sont des logiciels permettant de lire la géométrie de notre visage. Ce faisant, ils peuvent capter des facteurs clé (comme la distance entre nos yeux, notre front et notre menton) pour s’assurer que nous sommes bien les personnes nous prétendons être. Si nous ne devions citer qu’un exemple, on mentionnerait donc Face ID, l’incontournable système de déverrouillage de l’iPhone !  

En plus de nous permettre de verrouiller l’accès à notre smartphone ou de valider nos paiements en ligne, la reconnaissance faciale est couramment utilisée par certains réseaux sociaux (comme Facebook), mais aussi dans le marketing et la publicité.  

5. L’intelligence artificielle dans l’e-commerce : les recommandations  

Une recommandation personnalisée de produit se fonde sur le comportement de l’acheteur. Amazon est ainsi un parfait exemple d’intelligence artificielle dans l’e-commerce. La plateforme s’appuie sur de nombreux points de données : les articles consultés, placés dans le panier de l’utilisateur, ou même achetés… Pour formuler des recommandations toujours plus pertinentes !   

Selon Forbes, c’est d’ailleurs une fonctionnalité indispensable pour faire décoller son site marchand. 73 % des consommateurs préfèrent en effet acheter auprès de  marques qui tiennent compte de leurs préférences personnelles.  

 

Exemple d’intelligence artificielle sur Amazon :

Intelligence-artificielle-Amazon

6. Publicité et marketing personnalisé 

Dans la même lignée, l’intelligence artificielle permet aussi de calibrer son message publicitaire et ses stratégies de marketing en fonction de sa cible.  

Un bon exemple de cette application de l’IA dans le business est le retargeting. Cette pratique consiste à partager la publicité d’une marque dont vous avez déjà visité le site web. Elle est redoutablement efficace pour maximiser les conversions, transformant des prospects récurrents en clients ! 

De manière plus concrète, ce sont les bannières publicitaires que vous retrouvez sur une page web lorsque vous naviguez sur un site internet.  

 

Exemple d’intelligence artificielle intégrée à la publicité :

Intelligence-artificielle-publicité

7. La maintenance prédictive permise par l’intelligence artificielle  

L’intelligence artificielle peut également aider les entreprises à réparer ou remplacer une pièce ou une machine défaillante, avant qu’il ne soit trop tard. L’IA utilise les données provenant de plusieurs sources (enregistrement de maintenance, capteurs des machines ou même données météorologiques) pour faciliter leur entretien. Un bon moyen d’éviter les accidents, et de réduire ses coûts de maintenance ! 

 

Siemens AG, l’un des principaux fournisseurs d’infrastructures ferroviaires au monde, en est un exemple parfait. L’entreprise utilise les technologies de l’IOT et de l’AI pour améliorer la fiabilité des trains et réparer les actifs avant qu’ils ne tombent en panne. 

8. L’intelligence artificielle dans la détection des fraudes 

L’intelligence artificielle peut également être utile aux entreprises pour détecter et prévenir les fraudes. IBM Watson Studio offre par exemple la possibilité d’automatiser ces tâches de détection et de prévention grâce au deep learning et aux réseaux de neurones.  

 

Résultat : les banques peuvent aujourd’hui détecter les transactions suspectes en temps quasi réel. Cela leur permet de bloquer automatiquement ces dernières et d’alerter les autorités ! 

9. Usages de l’intelligence artificielle dans les ventes

Selon une étude de Harvard Business Review, les entreprises utilisant l’IA pour booster leurs ventes sont en mesure d’augmenter leur nombre de prospects de plus de 50 %. Elles réduisent également le temps d’appel avec le support entre 60 et 70 %. Leurs coûts associés, quant à eux, décroissent entre 40 et 60 % ! 

 Ces résultats sont notamment possibles grâce à ces exemples d’intelligence artificielle : 

  • Prévision de la demande. L’intelligence artificielle permet la création de projections de ventes automatisées et précises, basées sur les interactions entre la marque et ses clients ou encore son historique de vente ; 
  • Notation des prospects. L’IA aide les commerciaux à hiérarchiser les clients en fonction de leur probabilité de conversion. Elle compile pour cela les informations que l’entreprise dispose à leur sujet. Mais aussi leurs publications sur les réseaux sociaux et leurs précédentes interactions avec la marque.  

 

10. IA et ressources humaines  

Pour cibler, attirer et retenir les talents, les recruteurs peuvent désormais compter sur l’intelligence artificielle. Notamment pour :  

  • Analyser les profils des candidats. Grâce à l’IA, les responsables RH peuvent analyser les expériences professionnelles passées et les intérêts d’un candidat potentiel. Puis les associer aux postes les plus pertinents ;  
  • Analyser le réseau organisationnel. L‘IA peut être utilisée pour analyser les relations formelles et informelles au sein de l’entreprise. Et donc aider les RH à faciliter le travail en équipe ou l’échange organique d’informations.  

L’IA peut aussi être mobilisée à l’interne pour l’automatisation de la gestion administratives tels que génération de document ( retour de mail, compte-rendu d’entretien ) ou encore la gestion des congés et des payes.

IA et éthique professionnelle : une liaison dangereuse ? 

Même si l’IA est largement déployée et toujours plus présente dans le monde des affaires, elle pose aussi des questions éthiques. 

L’Association internationale des professionnels de la vie privée explore notamment les risques potentiels posés par l’utilisation gouvernementale et commerciale de la technologie de reconnaissance faciale. D’une part, cette dernière n’est pas sans risque de « faux positifs ». Par ailleurs, certains affirment qu’elle serait moins efficace pour identifier les femmes ou les personnes ayant une carnation plus foncée.  

A mesure que l’IA évolue et augmente en capacités, une surveillance plus rapprochée de son fonctionnement et une analyse poussée de ses répercussions éthiques seront nécessaires, avant toute adoption par les entreprises !  

Cela pourrait vous intéresser

Connect

Pour recevoir nos derniers articles sur la Data et l'Intelligence Artificielle, abonnez vous à Connect, l’email qui fait du bien à vos données.

Le Pont Learning